La belle et la bete villeneuve pdf

Barbara et j’habite une petite ville du Pays de Caux en Seine-Maritime. Je suis pianiste, professeur de piano la belle et la bete villeneuve pdf chef de chœur.

A l’âge de six ans, J’ai eu un réel coup de foudre pour cet instrument qui me fascinait et qui, au fil du temps, est devenu un compagnon indispensable. Je ne les remercierai jamais assez pour les connaissances qu’ils ont su me transmettre. Au conservatoire ou en cours privé, j’enseigne le piano avec grand enthousiasme depuis maintenant 20 ans. Ainsi, j’ai acquis de très nombreux outils pédagogiques grâce à mes élèves dont chaque trajet est unique.

Tous les jours je rencontre des personnes formidables souhaitant apprendre le piano ou se perfectionner. Leurs motivations sont très variées et leur âge s’échelonne entre 6 et 70 ans. Souvent, les élèves me posent des questions très intéressantes sur l’apprentissage du piano et sur la musique en général. Ils contribuent ainsi à enrichir ma vie de musicienne et d’enseignante car, en effet, je considère le cours de piano comme étant avant tout un moment d’échange.

Le chant est également une autre de mes passions. Ainsi, à ma plus grande joie, je dirige une chorale depuis de nombreuses années. C’est toujours pour moi une immense satisfaction de voir, à la fin d’un concert réussi, les sourires se dessiner sur les visages de tous les choristes. Ces précieux moments de partage au sein d’une chorale n’ont pas de prix. C’est pourquoi je consacre une page de ce blog au chant en espérant vous donner le désir de goûter aux joies de la pratique vocale. Passionnée de mon art, j’ai décidé de créer ce blog afin de partager avec vous mon histoire et toutes ces connaissances accumulées au fil du temps, de vous faire partager 20 ans d’expérience de pédagogue.

Piano-attitude est un site destiné aux élèves pianistes, débutants ou confirmés, ainsi qu’aux chanteurs et aux amateurs de musique. Je vous ferai partager mes humeurs artistiques, mes coups de cœur ou mes découvertes. Je souhaite que nos futurs échanges soient des plus enrichissants pour chacun d’entre nous. Pour cela, je vous invite vivement à suivre et à participer à l’aventure de Piano-Attitude. En bas de page, n’hésitez pas à me laisser des commentaires au fil des sujets abordés sur le blog. Je serai très heureuse de partager avec vous les joies et les écueils de l’apprentissage du piano. Je ne fais pas de solfège, j’apprends sur le tas : c’est sûre que ma fille qui a commencé en même temps que moi et qui fait également du solfège, m’a largement dépassé en terme de connaissances techniques.

Je ne sais pas si c’est possible, mais des articles sur les conseils que l’on peut donner à un adulte pianiste qui ne fait pas de solfèges peut être une idée. Je t’invite à suivre mon blog, tu y trouveras dans le futur des articles qui devraient répondre à tes attentes. J’ai fait un an de solfège et d’écoute de musique. J’apprécie, dans l’académie où je suis,on m’a dit : Vous êtes trop vieux à 44 ans.

Si je me permets un commentaire, 44 ans pour jouer du piano et apprendre le solfège ce n’est pas trop vieux. Cherchez un autre professeur, il y en a beaucoup de très bons et non élitistes ! Moi qui suit un pietre musicien, j’en adore pourtant la presence. Sans la musique, la vie serait une erreur , a écrit Nietzsche. Ce n’est certainement pas toi qui le contredirait et moi non plus.

Je suis d’accord avec Nietzsche, la vie sans musique serait une erreur et une grande tristesse. C’est un art indispensable à ma vie. J’ai toujours rêvé de jouer du piano et de la guitare mais je ne crois pas avoir l’oreille musicale. Ferez vous un article sur la possibilité de développer son oreil musical ?

Sophie, je retiens l’idée d’un article sur l’oreille musicale. Ceci dit, c’est en pratiquant la musique que tu sauras si tu as l’oreille musicale. Pourquoi ne pas te lancer dans l’aventure, tu en auras le cœur net. La musique comme passion, voire comme but, mais je me pose toujours la question du développement personnel de l’individu lors de ses apprentissages, surtout s’il est très jeune. Le piano pour moi est un lourd compagnon, j’ai hérité du piano de mon oncle mort à l’âge de 32 ans qui était pianiste, ma grand-mère également était une très bonne pianiste qui a bien connu Samson François.

C’est un demi-queue Erard qui a un excellent son quand je le fais accorder régulièrement. Mon parcours piano à moi est en dent de scie, j’ai commencé à l’âge de 6 ans et me suis arrêtée à 9 ans, c’était pendant la récréation entre midi et deux heures. J’ai repris pendant 4 ans vers l’âge de 32 ans, j’ai atteint un niveau qui me permettait de jouer certains grands classiques que j’aimais bien, et puis je n’ai pas continué pour plein de raisons, j’ai essayé ensuite de reprendre, mais je n’arrivais pas à retrouver mon ancien niveau. Bref, ce qui me manque aussi pour progresser c’est que je déchiffre plutôt mal donc j’apprenais vite par coeur. Je suis heureuse que mon blog te donne envie de reprendre la musique. Ton histoire avec le piano n’est pas banale !

Concernant le déchiffrage, une fois les bons outils en mains, il est beaucoup moins insurmontable qu’on l’imagine. A ce propos, j’envisage d’y consacrer un article ultérieurement. Quant à ta demande et pour que je puisse t’éclairer au mieux, dis-moi quelle est l’œuvre qui te ferait plaisir de jouer. A propos de ton blog, pourquoi ne pas te concentrer sur un seul sujet qui te tiens particulièrement à cœur ? Je vais attendre ton article sur le déchiffrage, pour ce qui est de ma remise au piano, ce sera pour plus tard, car je dois d’abord mettre mon blog en ligne, je commence à mieux cerner ce dont je veux parler, je vais être très prise ces prochains jours, je m’y remettrai après le 11 novembre, en tous les cas félicitations pour ta présentation, cet uni noir reflète bien la laque de certains pianos, est-ce la couleur du tien ? A bientôt j’espère, peut-être à la rencontre organisée par Aurélien.